Chez Gonidec, chez Chancerelle…


Pénurie de sardines, les conserveries bretonnes en difficulté. En cette période de pleine saison, les conserveries bretonnes ont bien des difficultés à s'approvisionner en sardine. Pas par manque de poisson en mer, mais parce que les bateaux ont du mal à le localiser et donc à le capturer. Conséquence : les prix s'envolent, l’emploi est menacé. Par Eric Nedjar - Publié le


© Valerian Morzadec En Bretagne, les conserveries tournent au ralenti.

Les fabricants de conserves de sardines installées en Bretagne connaissent de grosses difficultés d’approvisionnent et craignent des ruptures de stock d’ici la fin de l’année. Une pénurie due à la chute de l'ordre de 30 % des volumes débarqués dans les ports où elles ont l’habitude de se fournir entre Douarnenez et Lorient. Et qui dit raréfaction dit augmentation des prix pouvant aller jusqu’à 50%.
Leader sur le marché de la sardine à l’ancienne, Chancerelle, à Douarnenez, annonce d’ores et déjà la non reconduction de postes d’intérimaires et des mesures de chômage technique.
Dans la baie de Douarnenez (Finistère), dès cinq heures, c’est le balai des pêcheurs de sardines. Une douzaine de bateaux attendent pour décharger leur précieuse cargaison, la pêche de toute une nuit. Cet été, la sardine n’est pas au rendez-vous. 30% de volume en moins. Depuis deux ans, le poisson bleu se fait rare. Une mauvaise nouvelle pour les marins-pêcheurs à quelques semaines de la fin de la saison.

15 000 tonnes consommées en France

Les deux tiers des sardines sont destinés aux conserveries : 15 000 tonnes consommées chaque année en France. Cet été, la matière première se fait rare, alors les prix se sont envolés. Le kilo de sardine a pris 30%. Les industriels devront répercuter les prix. Moins de pêche, c’est moins de sardines à mettre en boîte. La filière de la conserverie fait vivre 10 000 salariés en Bretagne. Si la sardine venait à manquer, cela aurait des conséquences sur l’emploi. Mais l’espèce ne semble pas menacée, car c’est la seule espèce en France qui n’est pas soumise à un quota de pêche.
video video

Aucun commentaire: